Bébé & Co

Ce dont on n'ose pas parler…

Il y a peu, il s’est passé quelque chose dans ma vie de maman qui m’a fait affreusement peur…

Mais comment en suis-je arrivée là ?

27140998_10215452378601685_1373039989_o

Tout d’abord l’épuisement maternel : oser dire tout haut que j’ai le droit d’être fatiguée, que WonderMum existe… mais que visiblement ce n’est pas moi !
Jongler entre le travail, les trajets, l’éducation des enfants, le ménage, etc… n’est vraiment pas de tout repos, c’est carrément même super épuisant, je précise quand même que Papa Chouket m’aide à faire tout ça !
J’en suis à tel point que je n’ai pas 1h à moi pour me faire une activité personnelle… tout est organisé autour des enfants, absolument tout !
Mettre mon vernis est mon seul petit plaisir personnel, j’avoue que ça en devient terriblement frustrant…
Je sais que les 3 premières années avec 2 enfants sont les pires, je me rassure en me disant que j’en suis déjà à 1 an… « Fête » et je réfléchis à ce que j’aimerais faire ou refaire pour moi uniquement pour moi : me remettre à la peinture, faire un sport avec mes copines, prendre l’air, faire des activités en famille plus souvent (car actuellement je me sens tellement épuisée que je n’en ai absolument plus le courage).
Et donc cette fatigue me mène de plus en plus à la distraction, outre les nombreux accidents évités en voiture, les portes que j’ai failli me prendre à plusieurs reprises, les voitures qui ont failli m’écraser sur un passage pour piétons,… c’est mon bébé qui cette fois à subit une distraction dont je me sens affreusement coupable… Et seul le temps diminuera cette culpabilité.


J’en viens maintenant au fait… 🙁

Après avoir été chercher mon grand à l’école en poussette (pour Baby Chouket), je place toujours mon bébé attaché dans son siège auto le temps de replier la poussette et de la ranger… Seulement cette fois, j’avais oublié d’attacher mon bébé et la portière était restée ouverte !
C’est donc, en 2 temps 3 mouvements que je l’ai vu chuter la tête la première en se retenant à la portière… Et là… Sincèrement c’est mon coeur de maman qui en a pris un coup et un vrai, j’ai pleurer si fort… j’avais l’impression que toute la pression sortait et depuis la culpabilité me ronge !
Et pourtant, lui n’avait qu’un petit bobo car il était bien emmitouflé et que la portière l’a retenu. Juste un petit chagrin, un gros câlin de Maman, de la glace et de l’arnica et c’était oublié pour lui… Mais pas pour moi ! Dès que je ferme les yeux je le vois chuter… pour moi c’est véritablement une alarme, je dois prendre soin de moi et de nous.
Je n’ai pas pu m’empêcher d’envoyer des messages à mes amies et ma Maman pour me rassurer, leur entendre dire que je n’était pas une mauvaise mère,… et elles m’ont beaucoup aidé… Elles m’ont même inconsciemment poussé à rédiger cet article, car ce sujet semble tabou… Personne ne dira fièrement « moi j’ai fait tomber mon enfant,… » et pourtant même si cela n’est pas voulu ce n’est juste que les conséquences d’un phénomène… la fatigue, celle qui fait que l’on fait tout pour que notre enfant se sente épanoui et heureux, on fait tout pour le protéger… et avoir provoqué le 1er bobo de mon bébé est difficile à accepter.


Avez-vous vécu ce genre de chose… avez-vous des histoires de vie à me raconter ? Et vous comment faites-vous pour surmonter le stress et comment vous organisez-vous ?

4 commentaires

  • vtqal

    Coucou Audrey !
    Tu m’as touché en lisant ton petit billet…
    Mais rassure toi, nul n’est infaillible, tu es cuite et surtout ton petit bout n’a rien…
    Ca nous arrive à toutes/tous de nous faire une grosse frayeur avec nos enfants. Les premières années avec nos Monstros sont épuisantes, c’est clair…
    Courage à toi ❤
    Des bisous !

  • Gijon Muniz

    Bonjour,
    en lisant ton billet, les larmes viennent à couler. Quelle culpabilité chaque maman porte en elle. Si cela peut te rassurer (ou en tout cas relativiser), ma numéro deux est tombée de sa table à langer juste après son bain le temps que j’attrape sa serviette. Elle n’avait que 2 mois.. La table à langer murale s’est carrément détachée… Je m’en suis voulue super longtemps (c’est toujours le cas d’ailleurs, j em’en rends compte en te lisant). On fait toute ce qu’on peut. Et quand la fatigue vient s’en mêler, y a plus rien de bon à tirer de nous. Alors ne culpabilise pas 😉 on est toute dans le même bateau 🙂

Répondre à Gijon Muniz Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *